Connaissez-vous les produits structurés ?

Accueil / Actualités / Dossiers / Connaissez-vous les produits structurés ?
Assez méconnus du grand public, les produits structurés ont des atouts à faire valoir. Des produits qui peuvent constituer une alternative aux fonds en euros.

Connaissez-vous les produits structurés ?

Nombre de titulaires d'un contrat d'assurance-vie ont pu être déçus par les récentes performances des fonds en euros. Et même s'ils sont peu enclins à prendre des risques, ces épargnants pourront trouver une alternative intéressante à ces supports en euros en se tournant vers les produits dits " structurés ". Des fonds d'investissement d'un genre particulier qui allient sécurité et performance. Présentation.

Vous avez dit produits structurés ?

Un produit structuré est une combinaison de plusieurs produits financiers. Schématiquement, un produit structuré peut être décrit comme un placement composé de différentes briques. La première assure la garantie du capital grâce aux intérêts générés par les supports obligataires présents dans le fonds. Là où les autres briques prennent la forme de produits financiers plus complexes adossés sur les marchés actions, les marchés de taux ou les marchés de devises.

Ces investissements sont plus risqués mais ouvrent des perspectives de rendements majorés, fonction de l'évolution des cours des classes d'actif choisies. À l'échéance du placement, l'investisseur recouvre le capital investi majoré de la performance dégagée ou minoré des pertes. À noter que les produits structurés ont une durée de vie limitée. En effet, ces fonds comportent une échéance (allant de 5 à 10 ans) et ne peuvent être clôturés qu'à certaines conditions.

Vous l'aurez compris, les produits structurés sont des produits très complexes. La définition que nous venons d'en donner à grands traits n'a pour seule ambition que de vous donner une idée globale de leur composition et de leur fonctionnement. Le cabinet reste à votre entière disposition pour vous accompagner si vous envisagez de souscrire de tels produits.

Précision : certains produits structurés, appelés autocall, autorisent un remboursement anticipé des fonds investis avant le terme du produit si certaines conditions sont remplies. Le fonctionnement est simple : à la souscription, le niveau du sous-jacent sert de référence. Ensuite, à échéances régulières, on observe si ce niveau évolue à la hausse ou à la baisse. S'il progresse, l'épargnant est remboursé. S'il régresse, le produit continue jusqu'à la prochaine date de constatation.

Des produits structurés pour tous les profils

Comme tout placement, les produits structurés offrent différents niveaux de risques. Chaque investisseur, en fonction de ses objectifs, peut être en mesure de trouver le produit qui lui convient. Globalement, deux types de produits structurés peuvent être rencontrés : les produits à capital garanti et les produits à capital protégé.

Les produits à capital garanti visent à protéger la totalité du capital investi par l'épargnant. Ce dernier est alors assuré de récupérer au minimum, à l'échéance, les fonds qu'il a versés (après déduction, notamment, des frais et des commissions). Et ce même si l'indice de référence du produit structuré se trouve dans des conditions de marché défavorables. À l'inverse, si l'indice évolue favorablement, l'épargnant pourra profiter d'un rendement attractif. Cependant, cette protection a un coût, se traduisant par une performance souvent revue à la baisse.

Dans le cadre des produits à capital protégé, une partie seulement du capital investi bénéficie d'une protection. L'intérêt d'une garantie partielle ? Pouvoir profiter d'un rendement majoré si les conditions de marché sont favorables. En revanche, si les conditions sont défavorables, l'épargnant limite ses pertes en capital.

L'intérêt des produits structurés

D'abord, investir dans des produits structurés permet de se délester progressivement d'une partie de ses fonds en euros garantis, mais peu rentables, sans prendre trop de risques. Ensuite, introduire des produits structurés dans son contrat d'assurance-vie concourt à diversifier son épargne, donc à ne pas mettre tous ses ?ufs dans le même panier. Rappelons que la diversification permet de répartir une enveloppe d'investissement entre différentes classes d'actifs choisies en fonction de leur exposition au risque et du rendement qu'elles peuvent laisser espérer. Disposer d'une réelle diversification, c'est, autant que possible, disposer d'un contrat contenant des actifs décorrélés, c'est-à-dire des actifs qui n'évoluent pas toujours dans le même sens au même moment. Les produits structurés peuvent répondre à ces critères car ils permettent de profiter des opportunités de marché en étant investis dans différentes classes d'actifs (actions, obligations...), secteurs d'activités ou zones géographiques. Autre avantage, le ticket d'entrée de ces produits est relativement faible, quelques centaines d'euros.

Mais attention, comme tout placement financier, les produits structurés comportent certains risques. Il peut s'agir d'un risque à l'échéance lorsque le sous-jacent a évolué défavorablement, occasionnant une perte en capital. D'un risque de change lorsque le produit est basé sur un sous-jacent libellé dans une devise étrangère et qu'il n'a pas été prévu de couvertures de change. D'un risque lié à l'émetteur des titres, c'est-à-dire à la capacité de l'établissement à rembourser sa dette. Ou encore d'un risque de liquidité, qui se produit lorsque l'investisseur a une difficulté de revente de ses positions sur le marché secondaire.


[21/05/2021]

 

@Les Echos Publishing
La Rédaction