Entrepreneurs : comment rendre vos biens immobiliers insaisissables

Accueil / Actualités / Dossiers / Entrepreneurs : comment rendre vos biens immobiliers insaisissables
Comme vous le savez, un entrepreneur individuel dispose d'un seul et même patrimoine (sauf s'il a opté pour le statut d'EIRL). Ainsi, lorsqu'il rencontre des difficultés, ses créanciers professionnels peuvent faire saisir l'ensemble de ses biens, et pas seulement ses biens professionnels. Toutefois, il lui est possible de mettre ses biens immobiliers à l'abri des poursuites de ses créanciers en les déclarant insaisissables. Explications.

Entrepreneurs : comment rendre vos biens immobiliers insaisissables

Tout entrepreneur individuel immatriculé à un registre professionnel (registre du commerce et des sociétés, répertoire des métiers...) ou exerçant une activité indépendante (artisan, commerçant, professionnel libéral, agriculteur) peut déclarer insaisissables ses biens fonciers, bâtis ou non bâtis (appartement, maison secondaire, terrain...), autres que sa résidence principale (qui est insaisissable de plein droit), dès lors qu'il ne les a pas affectés à son activité. Les micro-entrepreneurs et les entrepreneurs à responsabilité limitée (EIRL) sont également concernés.

En revanche, les dirigeants exerçant leur activité en société ne bénéficient pas de ce dispositif.

Important : depuis la loi " Macron " du 6 août 2015, la résidence principale de l'entrepreneur individuel est insaisissable de plein droit (sans aucune formalité à accomplir) par ses créanciers professionnels. Mais attention, cette protection automatique ne vaut qu'à l'égard des créanciers professionnels dont la créance est née après le 6 août 2015. S'agissant des créanciers antérieurs, l'éventuelle déclaration d'insaisissabilité de la résidence principale, souscrite en son temps, leur est toutefois évidemment opposable, tout au moins à ceux dont la créance est postérieure à cette déclaration.

Ce dispositif s'applique tant aux biens appartenant en propre à l'entrepreneur qu'aux biens qu'il détient en commun avec son conjoint ou en indivision.

À noter que si un bien est à la fois utilisé pour un usage privé et pour un usage professionnel, seule la partie utilisée à titre privé peut faire l'objet d'une déclaration d'insaisissabilité. De même, lorsqu'un professionnel exerce son activité à son domicile, seule la partie qui n'est pas utilisée à des fins professionnelles est insaisissable de plein droit par ses créanciers professionnels.


[12/07/2019]

 

@Les Echos Publishing
Christophe Pitaud